[Paris on Rails 2006] introduction a Ruby on Rails : notes

Paris on Rails, vendredi 17 novembre 2006.

3e présentation.

== Introduction à Ruby on Rails - Eric D.

  • Qui êtes-vous ?

(qui dans l’assemblée programme en PHP, Ruby, Java, etc. ?)

  • Qui suis-je ? Consultant PHP depuis 10 ans.

Actuellement chez SQLI.

  • Rails framework :
    • cadre de travail
    • solution technique
    • outils à disposition
    • dédié au Web

C’est un guide très fort (utilisation de conventions)
C’est écrit en Ruby, c’est le point le plus intéressant.
(Il y a d’autres copies de Rails en PHP, en Java… pour la technique
ça suit à peu près, niveau feeling c’est zéro)

  • Visuel : Déploiement de Rails avec RadRails. (démonstration RadRails)

    • création d’une structure d’appli Rails
    • rédiger la configuration (le fichier database.yml) : à peu
      près 10 lignes (à comparer à une config Java)
  • Rails : du MVC
    M - objets manipulés
    V - code d’affichage (généralement HTML)
    C - Contrôleur : ce que vous en faîtes (NdU: ce que vous en faites)

Exemple d’application : DVDthèque.

Première version de l’appli de gestion de DVDs : 20 lignes
(en comptant le HTML)

(NdU : code incomplet ci-dessous)

date_publication_year = Time.now.year

@liste_dvds = Dvd.find :all, :order => ‘date_publication’

(Utilisation de phpMyAdmin pour créer la table, convention
pour la clé primaire : id)

En PHP : la même chose, ce sera aussi 20 lignes mais pas en MVC
Java : allez, environ 100 lignes.

  • C’est simple. C’est structuré.
  • ActiveRecord (= LA BRIQUE de Rails)
    • décrit la liaison Objet-Relationnel
    • dynamique
    • basé sur des conventions.

ActiveRecord, c’est l’ORM que j’ai cherché à faire pendant 5 ans en PHP
et finalement mon ORM de rêve est en Ruby.

Utilisation de conventions : on gagne de la vitesse.

  • Création d’une entité ActiveRecord
    accès, création, modification, suppression

Contrôleur : destroy_by_titre

(NdU: il avait un souci de convention perso titre/title,
ce qui m’a embrouillé au niveau des notes, c’était peut-être
destroy_by_title, etc.)

for dvd in liste
dvd.destroy
end

-> code lisible

def update_times
Dvd.find(params[:id])
dvd.date_publication = Time.now
dvd.save
end

def create_new
dvd = Dvd.new
dvd.titre = ‘bambi’
end

  • ActiveRecord plus loin
    • sait gérer les relations, jointures, les contraintes.

Exemple : Categorie has_many :dvds
Dvd belongs_to :categorie

da = Categorie.find_or_create_by_name(‘dessin animé’)
bambi = Dvd.find_by_titre(“bambi”)
bambi.categorie = da
bambi.save

ou da << Dvd.find_by_titre …
Categorie.find_by_name(“dessin_anime”).dvds.create…

dvds = Categorie.find_by_name(“dessin animé”)
for dvd in dvds
dvd.title
end

class Dvd < ActiveRecord::Base
validates_presence_of :titre
validates_length_of :titre, :maximum => 33
end

dvd.valid?
dvd.errors_on :titre
dvd.errors.each do |msg|

end

L’affichage des erreurs HTML : ça prend du temps à coder en PHP,
c’est pénible…

(il montre la page d’erreur Rails classique avec l’encadré rouge)
C’est pas joli mais c’est modifiable.

  • ActiveRecord : Simple, Automatique, Efficace
    vous pouvez tout faire, c’est simple et aussi vous pouvez faire
    ce que vous ne faisiez pas avant (par exemple créer une
    méthode: find_by_titre)

  • Et le reste ?
    10.years.ago
    50.megabytes
    7.is_multiple_of? 3
    Dvd.find_by_nom()

Comment on fait ça en C, Java, PHP ?
lisibilité et confort.
simple à relire <- important

dvd.date_publication = 3.years.ago
dvd.size = 5.6.gigabyte
age = Time.now.year - dvd.date_publication.year

if (age).is_multiple_of? 10
print “heureux anniversaire”
end

(NdU: je sais pas pourquoi il a mis age entre parenthèses)

  • Le reste ? automatique !

    • formulaires générées
    • validations automatisées
    • génération du CRUD
    • Services Web plus ou moins natifs
    • très dynamique
    • pas de config -> ou très peu
      conventions de nommage
  • Reste ? Efficace ?

    • console complète : pas nécessaire de faire une interface spécifique
      si on a besoin de modifier qq chose dans la base (possibilité de
      faire des modifs à la volée)

    • Breakpoint

    • IDE dédié RadRails
      raccourcis pour passer du modèle au contrôleur, à la vue

    • Tests unitaires
      les tests : évident pour le chef de projet, pas forcément pour
      l’équipe de dévs.

    • déploiement : Capistrano.

    • code concis

    • outils intégrés : ZenTest par ex.

  • Et le reste ? Extensible ?

Faire évoluer son appli ?

  • plugins mis en avant par DHH (développement d’opinion)
  • basé sur Ruby
  • simple à personnaliser
  • accès aux sources : logiciel libre
  • aucune limite
  • plugins intégrés

réouverture de classes : pas joli, mais possible.

(NdU: mmmh, la réouverture de classes, c’est le sport
favori du rubyiste :slight_smile: )

  • Moderne ?

    • Ajax intégré
    • JavaScript généré
    • Effets visuels
    • Philosophie REST
    • méthodes agiles
  • Les autres outils

simples, complets, extensibles, modernes.

  • plus simples d’accès
  • moins d’erreurs (erreurs : plus des erreurs fonctionnelles)
  • plus de réactivité
  • maintenance courte
  • plus de confort
  • peu de limitations

développement pas forcément plus rapide, mais plus adaptable.

  • Plus productif ?
    Oui mais pas sur le développement initial
    Mais on gagne :

    • en qualité
    • en maintenance (code plus simple, plus lisible)
    • en évolution
    • en réactivité
    • en confort (moins de prise de tête )
      (NdU: mais il peut y en avoir quand même :))
  • Limites actuelles (2006)

    • qui s’améliorent
      • documentation
      • performances : 20% inférieur à PHP
      • encore peu utilisé (moins d’“effet parapluie” pour les DSI)
    • structurelles
      • peu de limites : c’est un plus et un moins
        un moins car ça donne plus de liberté à un mauvais développeur
        (par opposition à Java qui est “idiot-proof” )
      • évolution constante : pbs lors des mises à jour.
      • reprise d’existant

-> au final, autant de temps
mais à la fin on a du code moins complexe.

logiciel d’opinion : pour les applis existants, situation
plus compliqué (exemple : problème des clés composites)

  • Graphique

tirée d’un slide d’une conf Sun.
(NdU: j’ai retrouvé l’URL, c’est chez Tim B. :
http://www.tbray.org/ongoing/When/200x/2006/11/10/Comparing-Frameworks )

PHP / Rails / Java
Java : outils phénoménaux
dev speed : temps de maintenance et temps d’évolution

pas d’accord, si on remplace scaling par performances, lÃ
je suis d’accord.
pas de JVM répliqués

  • Visuel

code basique, comparaison :

Ruby
nom = dvd.categorie.nom

Java
String nom = dvd.getCategorie().getNom();

PHP
$nom = $dvd->getCategorie()->getNom();

-> en Ruby, globalement moins de caractères ésotériques.

  • A retenir
    Simplicité, confort, maintenabilité, agile,
    réactivité, facilité d’évolution
    outillage complet, moderne…

  • Questions

1/ Comparaison avec Symphony, framework PHP ?
R : Faut rentrer la config dans Symphony et Propel et le fichier
UML pour le schéma de la base.
Plus d’étapes dans le process ? (à comparer à la config du
database.yml et c’est fini ou presque)

utilisations de méthodes dynamiques : simplicité, gain de temps
Rails est lent, Symphony encore plus.

2/ Lenteur ? Dû à la compilation à la volée
R : J’y réponds de deux manières.

  • C’est un faux problème.

avant PHP on disait : c’était lent
??
Scalable : on met plus de machines.
Quel choix préférez-vous ? Serveur à 10 000 EUR ou 6 mois de dév
pour embaucher un développeur qui fera du tuning ?

  • Pour répondre. Ruby 2
    avec machine virtuelle.
    Ruby plus lent que PHP
    Rails : beaucoup de choses en dynamique ?

3/ Différences par rapport à Camping ? (NdU: question facétieuse(?)
de Grégoire)
R : Je connais pas. (NdU: Eric veut pas rentrer dans le jeu)

(NdU : j’adore la description dans RubyGems :
“minature rails for stay-at-home moms” )

4/ ActiveRecord permet-il l’exécution en différé, le chargement différé
?
R : Rien en Rails.

5/ Limitation au niveau du multithreading.
Exemple une appli qui fait du Comet / Flash.

PHP ne le fait pas et fait 50% du marché.

Je n’ai pas eu le besoin d’avoir des threads en Rails.

6/ Comment Rails est utilisé chez SQLI ?
Bruno Penec (?, de SQLI ?): novateur, c’est de la veille, on avance
doucement, prudemment.
Marge pour faire avancer le projet au niveau de l’équipe

7/ Tests unitaires / Intégration continue
Eric : à propos des tests je suis convaincu en théorie mais dans la
pratique, j’en fais pas assez.
ZenTest, AutoTest
Fred (??? peut-être Christophe): On a 3 niveaux de tests : tests
unitaires, tests fonctionnels et tests d’intégration (ces
derniers : fantasmes des fanas de tests, le fait de pouvoir
écrire des scénarios).

JMeter en Java ?

Richard : L’outil CIA qui fait de l’intégration continue
(NdU : voir http://dev.rubyonrails.org/browser/tools/cia )
qui s’interface avec le gestionnaire de versionnement (car
on en utilise un, bien entendu)

8/ Plugins réutilisables ?

on peut factoriser des choses et les mettre dans des plugins.
Ou dans des gems (construire un gem, c’est simple).
Plugin installable via svn.

==> Fin de la matinée
Message de Richard : Ceux de #rubyonrails.fr qui veulent
se retrouver après la conf + présentation rapide de
l’association Ruby France (Grégoire et Guillaume)

Bouffe time.

-- Jean-François.

Bonjour,
Bravo pour la conférence très réussi.
Je suis très impressionné par les résumés fourni par la liste.

Jean-François a écrit :

  • Qui suis-je ? Consultant PHP depuis 10 ans.
    C’est écrit en Ruby, c’est le point le plus intéressant.
    C - Contrôleur : ce que vous en faîtes (NdU: ce que vous en faites)
    @liste_dvds = Dvd.find :all, :order => ‘date_publication’
  • dynamique
    Contrôleur : destroy_by_titre

validates_length_of :titre, :maximum => 33

50.megabytes

  • génération du CRUD
  • Breakpoint

favori du rubyiste :slight_smile: )

  • plus simples d’accès
  • moins d’erreurs (erreurs : plus des erreurs fonctionnelles)
  • en évolution
    un moins car ça donne plus de liberté à un mauvais développeur
  • Graphique
    pas de JVM répliqués

PHP

  • Questions
    2/ Lenteur ? Dû à la compilation à la volée
    R : J’y réponds de deux manières.
    Rails : beaucoup de choses en dynamique ?

Version: 7.5.430 / Virus Database: 268.14.10/541 - Release Date: 20/11/2006 06:48

Guillaume BELLEGUIC
LES ACCORDEURS DE RESEAUX
e-ngoma / Ker data
4, cours Kennedy
35000 Rennes

[email protected]
http://www.e-ngoma.net

tèl : +33 (0)299 33 87 48
fax : +33 (0)299 33 97 31

RCS Rennes 487 799 892


3/ Différences par rapport à Camping ? (NdU: question facétieuse(?)
de Grégoire)
R : Je connais pas. (NdU: Eric veut pas rentrer dans le jeu)

(NdU : j’adore la description dans RubyGems :
“minature rails for stay-at-home moms” )

D’ailleurs, je me souviens que le soir au restaurant, j’ai entendu :

<Jean-François> tu as essayé Camping ? Installe la gem !
<Sébastien (zencocoon)> … et après ? gem install tente ?

Mais bon, les apéritifs étaient forts :slight_smile:

Paris on Rails, vendredi 17 novembre 2006.

Ca avait l’air très concret comme présentations, et je pense que c’est un
très bon point. Je ne pensais pas pouvoir etre
interressé par ce genre de “séminaire”, mais finalement je pourrais changer
d’avis (((-;

Cela dit, j’ai l’impression que c’était plus destiné à ceux qui ne
connaissent pas (ou peu) Rails qu’aux “Rails
addected” ? Ce n’est en rien une critique bien sur, c’estjuste pour voir
quel était le ton général.

En tous cas, merci bcp pour ces comptes rendus, ça m’a donné envie de suivre
les prochains programmes, et pourquoi pas y
participer ???

gUI


Pour la santé de votre ordinateur, préférez les logiciels libres !

Guillaume B. : (05 61) 19 40 65 / bureau S723

Cela dit, j’ai l’impression que c’était plus destiné à ceux qui ne connaissent pas (ou peu) Rails qu’aux “Rails
addected” ? Ce n’est en rien une critique bien sur, c’est juste pour voir quel était le ton général.

On va dire que la première partie de la journée était une présentation
globale de Ruby et de Rails et des applications possibles (exemple
shopping etc…) et que la seconde partie était plus orienté technique
avec des exemples Rails / AJAX ainsi que REST et une partie sur
l’hebergement Haute
Disponibilité.
Quand on voit le niveau de la présentation sur “SimplyRestful,
ActiveResource & SimplyHelpful” on se dit qu’une journée complète à ce
rythme en aurait sûrement largué plus d’un (ceux qui n’ont jamais
touché Rails en gros…mais ca n’enlève rien a la qualité de la
présentation… bien au contraire ! :wink:

Peut-être qu’il serait en effet intéressant de faire des
mini-conférence (ou plutôt “rencontres”) dédiées a ceux qui pratiquent
avec une mise en situation plus importante? (peut-être aussi dans un
cadre moins “Pro” )

Christophe, qui a présenté “SimplyRESTful, ActiveResource &
SimpleHelpful”, en 56 slides et 45 minutes (!) a fait battre le coeur
des Railers averti je pense :smiley:

même des Railers amateurs !

Cela dit, j’ai l’impression que c’était plus destiné à ceux qui ne connaissent pas (ou peu) Rails qu’aux “Rails
addected” ?

Christophe, qui a présenté “SimplyRESTful, ActiveResource &
SimpleHelpful”, en 56 slides et 45 minutes (!) a fait battre le coeur
des Railers averti je pense :smiley:

Peut-être qu’il serait en effet intéressant de faire des
mini-conférence (ou plutôt “rencontres”) dédiées a ceux qui pratiquent
avec une mise en situation plus importante?

Je ne sais pas trop… ce qui est sur, c’est que le ton changera au
fur-et-à-mesure des années (-:

à moi (je parle pour moi, mais je dois pas etre le seul dans ce cas) à pas
râter le bon wagon (((-:

gUI


Pour la santé de votre ordinateur, préférez les logiciels libres !

Guillaume B. : (05 61) 19 40 65 / bureau S723

Guillaume :

Ca avait l’air très concret comme présentations, et je pense que
c’est un très bon point. Je ne pensais pas pouvoir etre
interressé par ce genre de “séminaire”, mais finalement je
pourrais changer d’avis (((-;

Cela dit, j’ai l’impression que c’était plus destiné à ceux qui
ne connaissent pas (ou peu) Rails qu’aux “Rails addected” ? Ce
n’est en rien une critique bien sur, c’est juste pour voir quel était
le ton général.

De quoi satisfaire celui qui avait entendu vaguement parler de
Rails, celui qui connaissait et cherchait d’autres retours d’expérience,
celui plus intéressé par des points techniques plus poussés.

Bref, de quoi contenter tout le monde allant du lecteur assidû de Linux
Magazine à celui assidû de 01 Informatique.

-- Jean-François.

Le Lun 20 novembre 2006 13:11, Jean-Francois a écrit :

3/ Différences par rapport à Camping ? (NdU: question facétieuse(?)
de Grégoire)
R : Je connais pas. (NdU: Eric veut pas rentrer dans le jeu)
(NdU : j’adore la description dans RubyGems :
“minature rails for stay-at-home moms” )

Roh les mauvaises langues, je ne connaissais vraiment pas, sinon j’en
aurai profité pour faire un jeu de mot bidon :wink:

Pour le reste, dès que j’ai 5 minutes à moi (donc probablement lundi
prochain au soir si j’ai de la chance), je pose mes slides quelque part.
Ca sera peut être plus pratique (chapeau pour la quantité de notes en
attendant).
J’ai cru comprendre (peut être à tort) qu’il y avait aussi de l’audio
enregistré pendant les conf. Si c’est le cas, vous aurez
l’intégralité.

Eric D.

This forum is not affiliated to the Ruby language, Ruby on Rails framework, nor any Ruby applications discussed here.

| Privacy Policy | Terms of Service | Remote Ruby Jobs